webGuinée
Camp Boiro Memorial
« Complot » Peul


Amadou Diallo
La mort de Teli Diallo

Paris. Karthala, 1983. 154 pages



Introduction

Des différents complots en République de Guinée, je dirai qu'ils ont un fond de réalité. C'est à partir d'un fond de réalité que Sékou Touré a monté de toutes pièces de grandes machines qui ont broyé tous ceux qu'à tort ou à raison il imaginait être des opposants actifs ou passifs, ou bien tout simplement des hommes dont l'étoile risquait de ternir la sienne. Cette machine infernale s'est mise en marche dès 1960, année du complot « des intellectuels tarés », et n'a jamais cessé de fonctionner jusqu'à ce jour, ne connaissant le repos que par intermittences. Pour parvenir à ses fins, c'est-à-dire à la liquidation de ceux qu'il voulait abattre, le président de la République de Guinée n'a pas craint d'inventer pour chaque complot un réseau de ramifications nationales et internationales qui devait rendre crédible aux yeux de l'opinion internationale la thèse du complot impérialiste qu'il proclamait à grands coups de meetings, et l'accusation de haute trahison dont il accablait les « comploteurs » dans des discours fleuve diffusés sur les antennes de « La Voix de la Révolution », radiodiffusion nationale guinéenne. Pour chaque complot, il ne serait pas inutile de tirer au clair ce que fut d'une part la réalité et de l'autre l'affabulation grandiloquente et meurtrière du chef de l'État guinéen. Le temps nous manque ici, pressés que nous sommes de porter à la connaissance des Guinéens, et de tous ceux que la destinée d'un grand africain intéresse, les circonstances de l'arrestation et de l'assassinat de Diallo Telli.
Telli est tombé victime d'un complot dans lequel il n'avait pas trempé. D'un complot imaginaire que Sékou Touré et son équipe d'idéologues et de tortionnaires firent reposer sur la réalité d'une misérable tentative d'opposition active.
A ces événements, j'ai été mêlé étroitement : j'ai milité au sein d'un parti clandestin, le RDR (Rassemblement des Démocrates pour la Deuxième République), en vue du renversement du régime de Sékou Touré. J'ai été arrêté et les bourreaux du camp Boiro, inspirés par Sékou Touré, ont fait de moi l'instrument malheureux de l'arrestation de Diallo Telli. Arrestation - on le découvrira au fil des pages qui vont suivre - qui avait été programmée bien longtemps avant.
L'histoire me condamne à rompre le silence, car celui-ci ne profite qu'au dictateur de Conakry. Je vais donc raconter sans détour ma propre participation à un mouvement qui s'était donné pour objectif un changement de régime en Guinée, dire à quelles tortures mon corps et mon esprit ont été soumis au camp Boiro, étant bien. entendu que cette évocation ne doit servir qu'à introduire le récit de la « confrontation » avec Diallo Telli, la relation des confidences qu'il a bien voulu me faire et le dialogue qu'il a décidé de nouer avec moi, son dénonciateur involontaire. Enfin, je rapporterai l'Authentique Déclaration de Diallo Telli, sorte de testament politique, et quelques lettres dont en prison il m'a fait le dépositaire. Il savait que nos tortionnaires avaient tissé entre nous des liens indestructibles et que, si je sortais de Boiro, je n'aurais de cesse de témoigner sur ce qu'il endurait et sur la mort qui l'attendait. Car persuadé qu'il mourrait assassiné, il ne doutait pas que je porterais à la connaissance du monde ce qu'avaient été ses dernières pensées.
Ce testament dont Telli m'a fait le dépositaire, je le rapporte tel que ma mémoire fidèle l'a conservé.


Facebook logo Twitter logo LinkedIn Logo

[ Home | Victimes | Perpétrateurs | Bibliothèque | Recherche | BlogGuinée ]


Contact :info@campboiro.org
webGuinée, Camp Boiro Memorial, webAfriqa © 1997-2014 Afriq Access & Tierno S. Bah. All rights reserved.