webGuinée
Camp Boiro Memorial / Victimes / Témoignages


Alsény René Gomez
Camp Boiro. Parler ou périr

Paris. L'Harmattan. 2007. 253 pages


      Sommaire      

Remerciements

Mes remerciements à RFI (Radio France Internationale), et à MSF (Médecins Sans Frontières) qui ont été les premiers à dépêcher des missions à Conakry pour visiter pour la première fois le Camp Boiro, et recueillir les témoignages de quelques rescapés et veuves. Ce fut aussi l'occasion de prodiguer les premiers soins aux libérés du 3 Avril 1984 dont certains portaient encore des plaies et des brûlures, conséquences des tortures.

En leur servant de guide à Conakry et à l'intérieur du pays, ce fut pour moi l'occasion de recueillir à chaud des témoignages d'une rare densité.

Un merci tout particulier à la RTG, la Radio Télévision Nationale, qui avait succédé à la voix de la révolution, dès après le changement de régime. En effet, l'une de ses premières initiatives fut la création d'une nouvelle émission qui avait pour titre : « A vous la parole ». Les rescapés des geôles se souviennent encore du nom de Facely Il Mara, le journaliste qui avait créé l'émission, et qui en assurait l'animation avec tant de conviction et d'engagement, qu'il avait fini par recevoir des lettres de menaces d'un citoyen qui n'avait évidemment pas eu le courage de signer sa correspondance.


Facebook logo Twitter logo LinkedIn Logo

[ Home | Victimes | Perpétrateurs | Bibliothèque | Recherche | BlogGuinée ]


Contact :info@campboiro.org
webGuinée, Camp Boiro Memorial, webAfriqa © 1997-2014 Afriq Access & Tierno S. Bah. All rights reserved.