webGuinée
Bibliothèque


Kindo Touré
Unique Survivant du « Complot Kaman-Fodéba »

Editions L'Harmattan/ Paris, 1987


DEDICACE

A la mémoire de toutes celles et de tous ceux qui, après avoir subi des supplices d'une rare cruauté, ont été froidement fusillés par de serviles pelotons d'exécution ou sont morts lentement d'inanition (privation systématique d'aliments : « la diète noire ».)

A toutes celles et à tous ceux qui, anciens ministres et hauts cadres, responsables à tous les niveaux, ouvriers et paysans anonymes, sont morts dans les geôles guincennes et sont restés sans sépulture connue.

A mes valeureux et prestigieux compagnons, ceux dudit « COMPLOT KAMAN-FODEBA », innocentes victimes d'une monstrueuse et aberrante calomnie montée de toutes pièces.

L'infernale et impitoyable machine du Parti vous a broyés, pêle-mêle, dans sa marche macabre qui n'a été stoppée que le 3 avril 1984.
En ce jour à jamais mémorable, la vaillante Armée guinéenne en vous réhabilitant solennellement, à la face du monde, vous a enfin lavés de toutes les souillures dont on vous avait grimés.
Désormais, vos familles réconfortées sont fières de vous.
Partout des manifestations grandioses ont été organisées en votre honneur; des marches pathétiques ont rassemblé vos familles, vos admirateurs ; vos photos, vos portraits ont été brandis haut à bout de perche, à bout de bras ; vos noms ont été scandés, criés à la volée, sanctifiés.
D'émouvants témoignages télévisés et radiodiffusés ont expliqué à l'opinion guinéenne, africaine et internationale les conditions arbitraires de vos arrestations, vos inhumaines et longues détentions, les effroyables tortures et mutilations physiques subies et, au bout du calvaire, l'inexorable et muette fosse commune qui vous a engloutis à jamais.

Que vos âmes reposent en paix !
Que Dieu Tout-Puissant les accueille en son paradis. Amen !

Le vent bienfaiteur du 3 avril 1984, en balayant d'un souffle l'abject régime dictatorial et sanguinaire (ainsi que tous ses vestiges) a rendu à votre Peuple la liberté réelle, la dignité vraie.
Le tristement célèbre «CAMP BOIRO», le camp des atrocités et de la mort, où tant de femmes et d'hommes ont payé de leur vie l'hystérie démentielle d'une poignée de dignitaires assoiffés de pouvoir et d'honneur, a été ouvert à vos familles, au peuple de Guinée, à la presse nationale et internationale.
Vos messages écrits avec votre sueur et avec votre sang ont été déchiffrés à la consternation générale.

Aujourd'hui, grâce à l'altruisme du CMRN 1, le soleil de la liberté luit de son plus bel éclat en Guinée.
L'amer souvenir de ce passé douloureux s'estompe lentement dans les consciences.
Notre pauvre Guinée sort, profondément éprouvée et martyrisée, d'un cataclysme plus meurtrier que les deux grandes guerres coloniales. Elle panse ses blessures et se remet au travail.
Ce grand Peuple n'oubliera pas vos familles et vous honorera en toutes occasions.


Note
1. Le Comité militaire pour le Redressement national a pris le pouvoirle 3 avril 1984, après la mort de Sékou Touré et a procédé au démantélement du régime barbare.


Facebook logo Twitter logo LinkedIn Logo

[ Home | Victimes | Perpétrateurs | Bibliothèque | Recherche | BlogGuinée ]


Contact :info@campboiro.org
webGuinée, Camp Boiro Memorial, webAfriqa © 1997-2014 Afriq Access & Tierno S. Bah. All rights reserved.